Résumés des conférences de la "Journée Nationale de la Lumière"

Les sources maghrébines relatives à l’optique et à la lumière
Prof. Djamil AÏSSANI
Société Savante GEHIMAB Béjaia et C.N.R.P.A.H. Alger

Directeur de l’Unité de Recherche LaMOS

 

Les sources maghrébines relatives à l’optique sont quasi-inexistantes. Dans cette conférence, nous présentons les éléments disponibles en rapport avec l’optique et la lumière, la vision et les observations localisés ces dernières années : les miroirs de la Qal`a des Béni Hammad et leur utilisation comme moyen de communication (au niveau de Tariq as-Sultan), l’optique d’Ibn Sab`in (liée aux réponses aux questions siciliennes de l’empereur Roger II de Sicile), les observations des astronomes ’Abu `Ali al-Hassan (13e siècle), Ibn Raqqam (13e siècle) et Ibn `Azzouz (14e siècle), le traité d’optique géométrique du philosophe catalan Raymond Lulle (14e siècle), la notice sur l’optique d’Ibn Khaldun dans la Muqqadima (avec la citation du traité d’Ibn al-Haythem), l’observation d’une comète par ash-Shellati (18esiècle), les instruments d’observation d’Ibn Hamadouche (18e siècle), l’observation de l’éclipse solaire de 1860 (du côté autochtone et du côté européen), etc. En particulier, nous mettrons l’accent sur l’unique observation en Algérie d’une aurore boréale de basse latitude (par Ash-Shellati en 1770), due à une activité solaire intense.

 

Tafat di Vgayet (Lumière à Bejaia)
Dr. Toufik Mostefaoui
Département de Physique, Université de Béjaïa

 

Bejaia, ville de science et ville lumière. Elle rayonna sur l’orient comme sur l’occident et ceci n’est pas des moindres indice que le nom de bougie vient étymologiquement de Vgayet-Bougia-Bejaia au moyen âge d’où partaient les bateaux chargés de cire d’abeilles, produit de base de la fabrication des bougies.
Notre conférence ne sera ni sur l’histoire de Bgayet, ni sur son rayonnement scientifique, mais plutôt sur la Lumière, les photons, les ondes électromagnétique … Notre manière singulière et locale de célébrer l’année internationale de la Lumière est de mettre en évidence comment nos ancêtres, Imenza, voyaient la lumière, le rôle qu’elle jouait dans leur vie et la place qu’elle avait dans leur conception de l’Univers.

 

Léon Foucault : La lumière et le miroir
Dr. Nassim Seghouani
Directeur de Division Astrophysique Stellaire et Hautes Energies, CRAAG, Bouzareah

 

Léon Foucault est un scientifique et inventeur génial à qui on doit de nombreuses réalisations scientifiques dont le fameux pendule qui a permis de "voir la terre tourner", le gyroscope, les télescopes modernes, les courants qui portent son nom et bien d'autres réalisations encore. C'est également lui qui a mis fin à la théorie corpusculaire de la lumière et qui a été le premier à effectuer une mesure précise de la vitesse de la lumière. Nous donnerons un aperçu général sur sa vie et son œuvre, en insistant sur les expériences qu'il a effectué pour pouvoir mesurer la vitesse de la lumière dans le contexte de l'époque, mais également les travaux qu'il a effectué pour améliorer les télescopes et leurs miroirs et dont les premiers exemplaires taillés par Foucault lui-même se retrouvent aujourd'hui à l'Observatoire d'Alger.

 

Le Soleil source de lumière

M. Djounaï BABA AISSA
Attaché de recherche en Astronomie, Division Physique solaire, CRAAG

 

Cette communication commencera par décrire le Soleil comme source primaire de lumière et source de vie. Elle s’articulera aussi sur la présentation de notre étoile, de sa naissance, de son évolution et de sa mort. Dans le même contexte, une brève étude historique s’imposera pour expliquer l’évolution au fil du temps de nos connaissances sur notre astre du jour. Enfin, je terminerai par un bref aperçu sur les actuelles recherches scientifiques notamment celles que je mène concernant les statistiques sur la granulation solaire.

Connexion

Derniers messages du forum

ERREUR: mod_kunenalatest: Kunena 3.0 (ou plus récent) n'est pas installée sur votre système!